De la rigueur et des engagements

written by Lou on novembre 6, 2013 in Conscience with 2 comments

Je vous ai déjà parlé de Léo Babauta du blog ZenHabits précédemment.
Comme son nom l’indique, le dada de notre Léo, ce sont les habitudes.

Une nouvelle ambition.

En ce qui concerne les habitudes, les deux préceptes majeurs du blog Zenhabits sont:

  1. Si vous voulez atteindre un but (développer une qualité, maîtriser une technique, manger sainement, devenir un maître yogi ou tout simplement passer plus de temps auprès de votre famille), le meilleur moyen d’y arriver est de vous consacrer CHAQUE JOUR à la tâche, ne fut-ce que 5 minutes. 
  2. Il est nécessaire de rendre vos engagements publics: faites part de vos réussites et de vos échecs. Transformez votre but en un jeu social. Bref, soyez visibles.

Un blog, des articles.

L’air de rien, j’avais suivi l’enseignement de Léo Babauta lors du challenge Blog every day in May. J’ai en effet écrit un article chaque jour, quitte à ce qu’il ne se compose que d’une simple ligne. Et je dois l’avouer, m’y être engagée publiquement a grandement participé à ma ténacité.
Malheureusement, une fois le challenge remporté, j’ai cru qu’il me serait possible d’oublier la rigueur presque monacale de l’exercice et me contenter de deux à trois articles par semaine. Après tout, j’avais tenu la route ; elle m’avait plu, même les soirs de pluie, alors, que risquais-je?

C’est simple, je risquais de tout redémarrer à zéro.

Les faits parlent d’eux-mêmes: au compteur, 9 articles pour le mois de juin / 1 pour le mois de juillet / et 2 pour les mois d’août, septembre et octobre.
Pas très folichon, n’est-ce pas?

Des embryons de rigueur.

En ce qui concerne le yoga, mon écran d’accueil de l’application Chains en témoigne: il y a quelques mois, des lignes rouges et vertes envahissaient la page, ce qui à mon grand bonheur signifiait des semaines et des semaines sans brisure.
Un exploit. J’étais emplie de fierté!
Aujourd’hui, c’est une terre de désolation: des pastilles jaunes éparpillées. Isolées et tristes.
Le diplôme (presque) en poche, je n’ai plus d’exercices imposés: il ne me reste que ma motivation personnelle et visiblement, elle ne suffit pas.

Une envie de danser.

Il y a tout juste quinze jours, je m’offrais le luxe d’un abonnement de cours de danse en vidéo*.
Un système ludique et efficace, à en dire ses fondateurs.

Le principe? Une série de vidéos explicatives et à la suite de celles-ci, un challenge.
Tant que vous n’avez pas fourni une vidéo convaincante de vos accomplissements, aucun des cours du niveau suivant ne vous est livré.
Les règles sont claires et intransigeantes.

Pour vous inscrire, il vous faut préalablement vous acquitter du prix d’accès, variant selon le degré de profondeur du retour octroyé — allant des simples cotes aux conseils oraux en passant par les notations écrites. Ensuite, chaque mois, un montant fixe est prélevé sur votre compte. Si vous l’arrêtez, le versement de départ est perdu, et il faudra fournir une nouvelle liasse de dollars pour tenter votre seconde chance. Si vous ne travaillez pas, l’argent file … sans accès aux vidéos.
Bref, j’ai donc pensé que je tenais là le secret de ma motivation.
Je me suis inscrite. Et rien. Je me suis entraînée deux fois! Pour un cours de base qui devrait être fini depuis des lustres.
Tout cela parce que chaque jour, je me dis:

Oh… cela peut bien attendre. Demain!, oui, demain je m’y mettrai entièrement…

5 minutes CHAQUE JOUR.

Cela pourrait bien devenir mon nouveau mantra. ;)

 

Hep, si tu as aimé cet article, tu aimeras encore plus recevoir des bonus 
directement dans ta boîte mail! Inscris-toi vite ici.

*je vous reparlerai de la raison pour laquelle j’ai décidé de suivre des cours en ligne, mais pour vous donner une petite idée, vous pouvez déjà relire cet article.