*Je suis un perfectionniste

written by Lou on mars 22, 2014 in Conscience with 3 comments

Alors qu’est-ce qui ne va pas? Pourquoi ne suis-je pas content? Point d’interrogation générale.
Selon Alexandra, c’est parce que je suis un perfectionniste. Je me fixe à moi-même des critères impossibles à atteindre, si bien que je ne peux qu’être déçu. Ce n’est peut-être pas tout à fait faux. Dans les métiers du spectacle, la plupart des gens sont des perfectionnistes. Même s’ils produisent des fadaises, interprètent des fadaises, écrivent des fadaises, ils veulent que ce soit des fadaises parfaites. C’est ce qui nous différencie principalement des autres gens. Quand on va à la poste acheter des timbres, l’employé qui vous sert ne recherche pas la perfection. L’efficacité, peut-être, si vous avez de la chance, mais la perfection, non. À quoi cela rimerait-il? Un timbre  plein tarif est identique à un autre, et il n’y a pas trente-six façons de le détacher de sa feuille et de le pousser sur le comptoir. L’employé se livre aux mêmes opérations de jour en jour, d’année en année, il est prisonnier d’un manège répétitif. Tandis que chaque épisode d’une sitcom a quelque chose de particulier, si banal et convenu qu’il soit, et il y a deux raisons à cela. La première, c’est que personne n’a réellement besoin d’une sitcom comme tôt ou tard on peut avoir besoin d’un timbre ; par conséquent, sa seule justification est de procurer du plaisir, et l’épisode n’y parviendra pas s’il est exactement semblable au précédent. La seconde raison, c’est que tous ceux qui y prennent part ont conscience de la première raison, ils savent donc qu’ils ont intérêt à ce qu’il soit aussi réussi que possible, sans quoi ils vont se retrouver au chômage. Vous seriez surpris de découvrir la masse d’efforts et de réflexion qui sous-tend la moindre réplique, le moindre geste, la moindre réaction. Lors des répétitions, jusqu’à l’enregistrement, chacun est là à se demander: « Comment pourrions-nous affiner tel détail, améliorer tel autre, susciter un rire de plus… » Ensuite, les critiques vous démolissent en deux phrases sarcastiques. C’est le seul point noir de la télévision en tant que support: les critiques de télévision. Comprenez-vous, même si j’ai une piètre opinion de moi, cela ne signifie pas que je n’ai pas envie qu’on en ait une meilleure. À la vérité, je déprime fortement si je vois qu’elle est mauvaise. Mais n’importe comment, je n’échappe pas à la dépression puisque j’ai une piètre opinion de moi. Je voudrais que tout le monde me trouve parfait, alors que moi-même je suis persuadé du contraire. Pourquoi? Point d’interrogation générale. P.I.G.

Thérapie
de David Lodge.

je_suis_un_perfectionniste

Un extrait du roman de David Lodge pour annoncer une série d’articles à venir: nous allons parler de l’humour et du perfectionnisme.
Des termes bipolaires.
Bien/mal ? Nécessaire/vain? Sain/toxique?
Qu’en pensez-vous?

Ose ta couleur!

A propos de l’auteur

Je suis Lou, une femme qui ne veut plus de sa tête mais de son corps tout entier. Et ce journal a pour mission de réhabiliter la féminité et l’érotisme dans ma vie, et la tienne. Si tu as aimé cet article, tu adoreras recevoir ma newsletter directement dans ta boîte mail. Inscris-toi vite et reçois un tout nouveau corps sexy, prêt à l’emploi!

Pense à ajouter mon adresse à tes contacts, que je ne finisse pas dans tes spams: contact@osetacouleur.com